Réveil vers 7 heure du matin après une bonne nuit de sommeil, notre corps est déjà complètement habitué aux roulis du bateau et nous avons le sentiment d’être comme à la maison, papier toilette moins. En effet, ici c’est un tuyau d’arrosage qui fait office de nettoyage « post popo », une solution surprenante mais agréable ensuite. (Écologique en plus car il n’y a pas d’eau courante potable sur la bateau et aux Maldives de façon générale.

Bref, rentrons dans le vif du sujet, le surf. Une fois le petit déjeuné englouti, il est temps de se mettre à l’eau ! Nous restons sur le même spot que la veille, Blue bowl. La session se transforme vite en catastrophe pour moi car je touche le reef sur ma première vague au niveau mon tibia gauche après un gros wipeout, pour couronner le tout, je prends toute la série sur la tronche avec un petit 80 cm de fond pour faire mes canards. Heureusement, mes chaussons me protègent les pieds car je suis obligé par moment de me lever sur une roche pour passer par-dessus la mousse. J’arrive au bout de quelques minutes à me sortir de cette impasse, complètement essoufflé. Déstabilisé par cette évènement, je rame mal, me place n’importe comment et enchaine les chutes et refus de priotité… Pendant ce temps, Yoyo prends confiance et progresse de vague en vague, il part sur tout ce qu’il bouge ! Il en profite pour travailler ses appuis et son style, même les australiens sont impressionnés. En compagnon de surf depuis le Lycée, entre deux vagues, Yoan trouve les mots pour que je reprendre confiance en moi, quand soudain il me crie : « Alex ! Elle est parfaite juste derrière toi, rame, rame, rame, rame !!!! ». Alors je pause le cerveau et je me prépare à prendre la bombe derrière moi qui arrive, l’engagement retrouvé, le take off passe parfaitement ! Cette vague va sauver ma session et j’évacue toute ma frustration de la matinée sur ce ride.
Nous rentrons donc sur le bateau après être épuisé de toutes ces émotions !
Sur les coups de 11h nous partons vers une vague plus consistante, Tiger Stripes, qui porte ce nom car le reef fait apparaitre des fentes comme les griffe d’un tigre, ça promet.
Arrivé sur les lieux, le panorama est dingue. Une embouchure entre deux iles, avec une vague de chaque côté. L’excitation prend le pas sur l’épuisement et nous partons tester le spot avec Yoann sans grand succès. La vague bouge sans cesse et le jus de la passe nous empêche de bien se placer.
Après avoir bien mangé et fait une petite sieste nous partons explorer l’ile vierge en face. Nous découvrons un lagon bleu turquoise, avec des cocotiers et une plage de sable fin. Seul le nombreux déchet accumulé au fond de la plage vienne ternir la carte postale.
Armé de deux masques de fortune prêté par l’équipage du bateau, nous allons découvrir les fonds marins et ses poissons. La diversité de la faune aquatique aux Maldives est impressionnante ! Poisson jaune, rouge, vert, plat, rond, moche et mignon, il y en a pour tous les gouts ! Comme un gamin, je vois Yoan me pointer du doigt toutes les 10 secondes un poisson différent. Arnaud notre collègue de Surf Trip, expatrié français à Singapour qui passé à côté de nous en SUP, me prête son engin afin que je fasse deux trois longueur dans le lagon, c’est le rêve. Mon méchant Wipeout de ce matin est bien loin.

Excité par cette fin d’après-midi, nous décidons de nous remettre à l’eau pour profiter du Sunset. Yoan va en profiter pour perfectionner son style de surf en backside, quant à moi je me mets une petite session en bodyboard histoire de reprendre finir la journée sans trop tirer sur les bras. Car la houle arrive…


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *