La Death Valley, les grands paysages désertiques de l’ouest américain.

La richesse et la diversité des paysages, c’est ce que j’aime le plus en Californie.
A peine quelques heures de route depuis Los Angeles et nous voilà en pleine nature, avec des vues à couper le souffle.

Pour ce road-trip express d’une journée Death Valley + une journée ½ à Las Vegas, tout s’est organisé à la dernière minute, en partie à cause des conditions météorologiques de l’hiver (oui, il y a de la neige dans la Death Valley donc prévoyez les chaînes pour le 4×4 si vous voyagez à cette période). D’ailleurs le State Park a mis en ligne une page sur Facebook où les voyageurs postent régulièrement des informations sur les conditions de circulation : https://www.facebook.com/DeathValleyRoadConditions/, certaines routes sont parfois non-accessibles et il est préférable de le savoir avant d’arriver sur place.
Aussi, il y a très peu de stations-services à l’intérieur du parc, faites donc le plein d’essence dès que vous en rencontrez une sur votre chemin : on n’est jamais trop prudent !

La majeure partie du State Park ne permettant pas de recevoir le réseau internet mobile, je vous conseille de bien préparer votre itinéraire à l’avance: procurez-vous une carte ou imprimez des plans avant de prendre la route.

La Death Valley est un grand parc : nous avons choisi de visiter la partie sud-est qui offre beaucoup de points de vue très différents. Pour en profiter au maximum et arriver de bonne heure, nous avons dormi dans un motel à Barstow, la « ville dodo » la plus proche au sud-est de la Death Valley.

Le niveau de la mer – Death Valley

Nous sommes donc entrées dans le parc via la Death Valley Junction avec, au total, 3 heures de route et 6 points de vue.
Celui de Dante’s View n’était pas accessible ce jour-là, nous avons donc effectué un premier stop au Twenty Mule Team Canyon. Il y a la possibilité de marcher sur les petites montagnes mais il faut prévoir des chaussures qui accrochent bien sur le sol, sinon, gare aux glissades non contrôlées…


Artist Palette drive vaut vraiment le détour. C’est une route à sens unique : en arrivant par le nord, il faudra donc la longer avant de pouvoir l’emprunter. Là, vous verrez des montagnes avec plein de tâches de couleur.

Artist Palette – Colors in Death Valley


Bad Water Basin est également un arrêt incontournable: une vue superbe et parfaite pour prendre quelques photos-souvenirs !

Bad Water Basin – Death Valley


Le Gold canyon est aussi impressionnant, pour une vallée aussi aride, c’est impressionnant de passer de la neige, au sel en passant par de la roche éclatante.

Gold Canyon – Death Valley

J’ai dessiné ce croquis si vous avez besoin de vous repérer !

Justine


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *